L’un des plus grand congrès annuel américain de la recherche contre le Cancer s’est tenu à Chicago pendant cinq jours :Les principales Institutions de recherche françaises du domaine étaient sur place

L’un des plus grand congrès annuel américain de la recherche contre le Cancer s’est tenu à Chicago du 31 mai au 4 juin 2019. Près de 40 000 participants américains et internationaux ont assisté aux conférences, aux ateliers et aux présentations de posters par les chercheurs.

La Société américaine d’oncologie clinique a accueilli 40 000 participants au Mc Cormick

Du 31 mai au 4 juin, les plus grands experts mondiaux de la cancérologie seront pour le congrès international de la Société américaine d’oncologie clinique (American Society of Clinical Oncology ou ASCO). Le congrès ASCO s’est tenu du 31 mai au 4 juin 2019 au McCormick Place Convention Center, à Chicago. Le thème de cette année était « Prendre soin de chaque patient, apprendre de chaque patient » (Caring for Every Patient, Learning from Every Patient). Cette conférence gigantesque (40 700 personnes en 2018) est tous les ans le théâtre d’annonces importantes en termes de recherche et de traitements des cancers. Les résultats très attendus d’essais cliniques en cours avec de nouveaux traitements ou de nouvelles molécules sont présentés.

L’ASCO a pour mission de prévenir et de guérir le cancer par la recherche, l’éducation, la communication et la promotion des soins de la meilleure qualité aux patients. L’association est basée à Alexandria en Virginie et rassemble aujourd’hui plus de 45 000 membres dans 150 pays.

Voici certaines des nouveautés présentées au cours de l’ASCO 2019 :

-  Pour le cancer colorectal, la chirurgie laparoscopique est aussi efficace que la chirurgie ouverte dans le traitement des métastases hépatiques.
-  L’élargissement des critères d’admissibilité doublerait le nombre de personnes atteintes d’un cancer du poumon avancé qui pourraient participer aux essais cliniques.
-  Le cancer avancé de la vessie et d’autres cancers de l’urothélium répondent à l’enfortumab védotine chez près de la moitié des patients.

Pour plus d’informations sur les nouveautés présentées lors de l’ASCO 2019

La France : à la pointe de la recherche en cancérologie

La France est un pays leader sur la recherche en cancérologie : 6ième rang en publications à fort impact et 6ième rang en propriété intellectuelle. Les équipes françaises en cancérologie ont démontré leur forte attractivité vis-à-vis des industries internationales de santé, notamment en recherche clinique, un domaine très performant et à haute visibilité. Les coopérations en recherche fondamentale ont également été consolidées, notamment à l’échelle européenne où la France joue un rôle moteur pour la structuration de l’espace européen de la recherche en cancérologie.
Dès 2003, la France s’est structurée pour lutter contre le cancer. Sous l’impulsion des Présidents de la République successifs, 3 plans de lutte contre le cancer ont permis de créer et d’assurer le continuum des actions, de la recherche à la vie après le cancer, en englobant le diagnostic précoce, la qualité des soins, la prévention et l’information des patients et des publics.
En 2018, la délégation française était la 1ère délégation européenne à l’ASCO avec l’Allemagne (1 185 représentants) et la 4ème plus importante derrière les US (18 000), le Japon (1 445) et la Chine 1 231).

JPEG
De gauche à droite : Pr Philippe Ruszniewski, Mr Guillaume Lacroix, Mr François Crémieux

Une délégation de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP HP) a été accueillie au Consulat Général de Chicago

En parallèle du congrès, une cinquante de cancérologues français issus de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris ont été reçus au Consulat Général de de Chicago. Mr Guillaume Lacroix, le Consul Général, Mr François Crémieux, l’un des directeurs adjoints de l’AP-HP, Pr Philippe RUSZNIEWSKI, Doyen de l’Université Denis Diderot et Chef de service de gastroentérologie à l’Hôpital Beaujon, ainsi que Gilles Galula, chef du service cancer de l’AP-HP étaient présents.

L’AP-HP prend en charge un tiers des patients d’Île-de-France suivis pour un cancer. L’AP-HP également le 1er employeur d’Ile-de-France avec plus de 100 000 professionnels au service des patientes. Cette année, l’AP-HP a souhaité mettre en avant et soutenir cinq de ses médecins, dont les travaux innovants participent à l’avenir de la cancérologie à l’AP-HP :
-  Le Dr Geoffroy Canlorbe, du service de chirurgie et cancérologie gynécologique et mammaire de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière AP-HP.
-  Le Dr Hélène Bonsang-Kitzis, du service de chirurgie cancérologique gynécologique et du sein de l’hôpital Européen Georges-Pompidou AP-HP.
-  Le Dr Laurent Quéro, du service de cancérologie-radiothérapie de l’hôpital Saint-Louis AP-HP.
-  Le Dr Emmanuelle Kempf, du service d’oncologie médicale de l’hôpital Henri-Mondor AP-HP. (sera absente de la réception)
-  Le Dr Daniel Pietrasz, du centre hépato-biliaire de l’hôpital Paul-Brousse AP-HP.

JPEG
Accueil d’une cinquantaine d’oncologue au Consulat Général de Chicago le vendredi 31 mai 2019

Dernière modification : 04/06/2019

Haut de page